Un réseau pour l’Europe

TerraEuropa est soutenu par un solide réseau de partenaires, constitué d’institutions qui partagent son intérêt pour le processus d’intégration européenne.

 

Fondation Genshagen

Depuis sa création, la Fondation Genshagen se veut un lieu de rencontre et de dialogue entre art et culture, politique, économie, science et médias. Son objectif est de renforcer la diversité culturelle de l’Europe, sa capacité d’action politique, sa cohésion sociale et son dynamisme économique. La Fondation Genshagen met son action au service de réseaux, de projets et de débats transnationaux dont l’objectif est d’insuffler un nouvel élan à la construction européenne.  
À la jonction entre la société civile et l’État, la Fondation opère depuis 2009 sur deux domaines d’activités : Dialogue artistique et culturel en Europe et Dialogue européen – penser l’Europe politique. Son travail est axé sur le dialogue entre la France, l’Allemagne et la Pologne, soit les pays du triangle de Weimar qui fut initié en 1991 par les ministres des Affaires étrangères Roland Dumas, Hans-Dietrich Genscher et Krzysztof Skubiszewski. Mis en place dès le lancement du projet, le partenariat avec TerraEuropa s’inscrit également dans l’action de la Fondation en faveur du projet européen.

La Fondation Genshagen est née de l’Institut de Berlin-Brandebourg pour la coopération franco-allemande en Europe qui fut créé en 1993. Son siège est situé au Château de Genshagen, au sud de Berlin. Ses fondateurs sont le Délégué du gouvernement fédéral à la culture et aux médias (BKM) et le Land de Brandebourg.

 

Sciences Po Paris, campus européen franco-allemand à Nancy

Dans le cadre de son internationalisation, Sciences Po a créé des campus internationaux en région. Le premier d’entre eux à avoir ouvert ses portes, en septembre 2000, est le campus européen franco-allemand à Nancy, sur la base du projet franco-allemand d'intégration européenne. À la rentrée 2012-2013, le campus regroupait une promotion de 340 étudiants français et internationaux (dont une centaine en 3ème année à l’étranger), représentant 28 nationalités différentes.

Le campus européen franco-allemand prépare au diplôme de Bachelor de Sciences Po. Il s’agit d’une formation de trois ans, dont les deux premières années se déroulent sur le campus, avec un enseignement pluridisciplinaire et fondamental en sciences sociales (économie, droit comparé, histoire, science politique, sociologie). Le campus de Nancy offre également la possibilité d’effectuer des doubles diplômes de niveau Bachelor avec la Freie Universität Berlin (FU) et l'University College London (UCL). Puis la 3ème année se déroule hors de France, en stage ou en séjour d’études. En cohérence avec l’identité du campus, les étudiants doivent se rendre dans l’espace germanophone – sauf s’ils justifient de critères de rattachement forts : l’Europe est alors leur destination privilégiée. Sciences Po dispose de partenariats avec 400 universités dans le monde entier (séjours d’études à Harvard, Princeton, Columbia University, aux États-Unis ; ou encore à McGill au Canada, au MGIMO à Moscou, ou à l’université de Sydney ; en séjour linguistique au Caire ou à Pékin ; en stage à Singapour, au Bénin ou au Nicaragua…). Après l’obtention du Bachelor, les étudiants peuvent poursuivre leurs études en Master à Sciences Po, ou se porter candidats à une autre université, grâce à ce diplôme internationalement reconnu.

La maquette pédagogique du campus de Nancy décline l’enseignement fondamental commun à tous les campus du Collège universitaire de Sciences Po, dans une dimension trilingue : elle combine les cours de sciences sociales en langues étrangères (les langues de travail sont le français, l’allemand et l’anglais) et des cours de langues étrangères.

 

Institut de science politique Otto-Suhr de l’Université libre de Berlin

L’Institut Otto-Suhr (OSI) de l’Université libre de Berlin (Freie Universität Berlin) est à la fois le berceau et le plus grand établissement de l’enseignement et de la recherche en sciences politiques outre-Rhin. Il offre une palette très large de cursus et de programmes de recherche.

L’Institut Otto-Suhr est issu de la Deutsche Hochschule für Politik (Grande-école allemande de Politique) créée en 1920 et, après avoir été placée entre-temps sous tutelle national-socialiste, rouverte en 1949 sous la direction du futur maire de Berlin, Otto Suhr. Baptisé du nom de son fondateur, l’Institut fut intégré à l’Université libre de Berlin en 1959.

L’Institut axe son activité de recherche en priorité sur les études régionales (Area Studies), les relations internationales et la politique de l’environnement, et jouit aujourd’hui d’une renommée internationale. Il propose des diplômes de Bachelor ou Master of Arts en sciences politiques, mais également dans des domaines spécialisés tels que la gestion environnementale ou les relations internationales. Bénéficiant d’une coopération dynamique et de longue date (plus de trente ans) avec Sciences Po, l’Institut propose aux étudiants un double diplôme franco-allemand de Master en Affaires internationales ou Affaires européennes. Il dispose également, en coopération avec l’École des Hautes Études Commerciales (HEC), d’un double diplôme de Master en « Public Policy & Management » qui offre une formation de pointe à la fois binationale et interdisciplinaire.

 

L’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ)

Créé en 1963 par le traité de l’Élysée, l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) mène son action au service de la coopération et de l’amitié entre la France et l’Allemagne. Implanté à Paris et Berlin, il a pour mission de renforcer les liens entre les jeunes des deux pays et leur compréhension mutuelle. L’OFAJ encourage le dialogue transnational en soutenant ou en proposant entre autres des échanges scolaires et universitaires, des échanges linguistiques et cours de langue intensifs, et des bourses de formation et de formation continue dans le domaine de l’apprentissage interculturel.

Depuis 1963, l'OFAJ a permis à plus de 8 millions de jeunes Français et Allemands de participer à environ 300 000 programmes d’échanges. L’OFAJ est une organisation internationale indépendante dont les ressources proviennent d’un fonds commun alimenté à parts égales par l’État français et l’État allemand.

 

Auteurs de l'EuroPaper

octobre 2013 - avril 2014

Marc Fort
* 1994, Neustadt an der Waldnaab, Allemagne, Sciences Po
Mario Jendrossek
* 1994, Göttingen, Allemagne
Sciences Po
Katharina Meeh
* 1995, Mühlacker, Allemagne
Sciences Po
Sonje Schwennsen
* 1990, Eutin, Allemagne
Université libre de Berlin
Lucile Tronel
* 1989, Paris, France
Université libre de Berlin
Nadiya Vertebna
* 1990, Kiev, Ukraine
Université libre de Berlin

Auteurs des projets européens

Sciences Po, novembre 2012 - juin 2013

Narmine Abou-Bakari
* 1994, Moroni, Grande Comore
Alexander Braley
* 1992, Grande-Bretagne
Tamara Czetto
* 1991, Rottweil, Allemagne
Alexandre Desrichard
* 1994, Clermont Ferrand, France
Maxime Dupont
* 1994, Paris, France
Jani Erkkilae
* 1993, Freudenstadt, Allemagne
Marc Fort
* 1994, Neustadt a.d. Waldnaab, Allem.
Florian Grosset
* 1994, Chartres, France
Aylin Gul
* 1993, Forbach, France
Andreas Holzinger
* 1991, Allemagne du Sud
Mario Jendrossek
* 1994, Göttingen, Allemagne
Marie-Alice Kerneis
* 1993, Besançon, France
Paul Kukuk
* 1992, Cassel, Allemagne
Janosch Lipowski
* 1992, Tuttlingen, Allemagne
Emmanuelle Maisonnial
* 1994, Le Puy en Velay, France
Katharina Meeh
* 1995, Mühlacker, Allemagne
Anna Ndiaye
* 1994, Montdidier, France
Iris Nicomedi

Poline Tchoubar
* 1994, Moscou, Russie
Luc Vincent
* 1994, Lisieux, France